Contactez nous par email
Tel : (00-33)5-55-65-05-95
Horaires & Accès
English
Nederlands


BIENVENUE AU PAYS DE BOUSSAC

NOUVEAU SITE INTERNET A DECOUVRIR ! > www.terresdecombraille.com

Votre Office de Tourisme fait partie du regroupement touristique "Terres de Combraille" et sera désormais présent sur ce site.

 

Les balades insolites vous intéressent," quoi faire" avec les petits,découvrir un petit coin du canton avec un greeter, découvrir la tapisserie avec Notre lissière, Françoise......CONTACTEZ NOUS pour en savoir plus au 09 77 85 75 92....

Cité fortifiée de la Marche aux Confins du Berry et du Bourbonnais.
Le Château du XIIème siècle, propriété des princes de Déols, constitue la dot d’une fille d’Ebbes de Déols, et passe entre les mains de Roger de Brosse, ancêtre de Jean 1er de Brosse, Maréchal de France, Compagnon de Jeanne d’Arc. En 1427, une charte d’affranchissement est conclue entre Jean de Brosse et les Boussaquins.

La ville commence son histoire d’indépendance et assure sa défense en s’entourant d’une enceinte fortifiée, dont il reste de nombreux vestiges. Au cours de son histoire, le Château subit des revers.

Détruit au cours de la guerre de Cent Ans, donjons décapités lors de la révolution, sous préfecture jusqu’à la réforme de 1926 puis transformé en gendarmerie, il voit ensuite ses boiseries utilisées comme bois de chauffage avant d’accueillir les foires agricoles.

Abandonné pendant des décennies, il est l’objet depuis 1965, d’une rénovation minutieuse. Il est classé Monument Historique.
 

La ville médiévale possède des maisons anciennes avec tours d’escaliers à vis ou balcons en fer forgé du XVIIIème siècle classés et de petites rues pittoresques. L’Eglise romane avec clocher de charpente revêtu de bardeaux de châtaignier est placée sous le patronage de Sainte Anne.

Cet édifice abrite pietà et fresques murales du XVème siècle, retable en bois sculpté du XVIIème siècle, et vitraux contemporains de Francis Chigot.

Dans la salle des mariages de la mairie sont exposées trois tapisseries classées, des « Verdures », paysages champêtres, datées fin XIXème aux décors style XVIIIème, tissées à Felletin pour remplacer les remarquables tentures de la « Dame à la Licorne ». Elles ont été découvertes au Château de Boussac, en 1841 et sont maintenant exposées au Musée de Cluny à Paris.

Les amateurs d’authenticité trouveront à travers les 13 communes du Pays de Boussac le calme et la douceur du bocage, un patrimoine exceptionnel, la force du granit dans des demeures solides bâties pour l’éternité.

Le forêt de Favant à Bord Saint Georges fût exploitée par des fendeurs sous Louis XIV et le premier empire, puis au XVIIème siècle, elle alimenta des verreries aujourd’hui disparues.

Le curieux clocher octogonal de la chapelle du Souchet pourrait être la véritable curiosité de Bussière Saint Georges , mais l’église excentrée et la campagne aux alentours offrent de multiples possibilités de promenade.

Les deux églises, côte à côte, fin XIème début XIIème font la particularité de Boussac-Bourg.

Lavaufranche est le seul village de la région sans église, ni cimetière. L’importance historique et architecturale de la Commanderie Hospitalière de l’Ordre de Malte, fondée en 1180, y a traversé les siècles.

Leyrat, zone frontière entre la Marche et le Bourbonnais, est un petit village chargé d’histoire. Nombre de châteaux et mottes castrales témoignent des guerres entre les deux provinces.

Au détour de petites routes sinueuses, Malleret-Boussac, situé sur la Petite Creuse, nous offre des sites remarquables et paisibles : la fontaine miraculeuse « La Bonne Font », église classée du XII-me et la Chapelle de Champeix.

La légende dit que Nouzerines serait le point de départ de la seconde croisade. Lors de la fête patronale, en mai, une procession part de l’église de pur style roman pour rejoindre le lavoir Saint Clair, digne d’intérêt.

L’Eglise imposante de Saint-Marien doit son nom à l’ermite d’origine berrichonne qui vécut dans les bois de Combrailles et mourut vers 513 dans la forêt d’Antraigues.

A voir absolument à Saint Pierre le Bost : l’Eglise placée sous le vocable de Saint Pierre, des pierres tombales et écussons, ainsi que la croix calvaire à proximité rappellent un passé guerrier.

C’est probablement, le Mont Barlot, transformé, qui donne son nom à Saint Silvain Bas le Roc, village sous le patronage de Saint Silvain, dont la fête est le 22 septembre. Le site des Pierres Folles est aussi l’occasion d’une promenade découverte.

Les mines de Soumans furent exploitées par les celtes puis les romains à la recherche d’étain et de turquoises. Aujourd’hui, c’est le feldspath utilisé en céramique qui en est extrait. A voir également, la chapelle Saint André à Bellefaye, un exemple de petite architecture sobre et simple.

Incontournable, site classé, Toulx Sainte Croix, village pittoresque aux petits murets de pierres sèches, est perché à 656 m d’altitude. Lieu de surveillance à l’époque gauloise, la tour d’observation offre un panorama exceptionnel sur 7 départements. Première cité évangélisée en Limousin par Saint Martial au IIIème siècle, des fouilles archéologiques ont mis à jour une chapelle qui lui était dédiée. L’Eglise romane poitevine du XIème siècle, classée, séparée de son clocher par un effondrement de 3 travées, est l’un des plus anciens monuments de la Creuse.

Le chaos granitique des Pierres Jaumâtres, sur le Mont Barlot, est un curieux entassement de rochers aux formes étranges, remarquables par leur taille. Les légendes ont pris possession des lieux et stimulent l’imaginaire.

 

 A Bétête , au détour d'une ballade , venez découvrir l'Abbaye Cistercienne de Prébenoit , inscrite MH et fondée en 1140 par des moines cisterciens; le site pittoresque du Moulin de Freteix accueille l'école de Pêche de la Petite Creuse.

Clugnat est une petite Bourgade située à la confluence de différents cours d 'eau qui en font un lieu de prédilection pour les pêcheurs et amis de la nature;son petit patrimoine vient témoigner de l' importance des coutumes sur ce territoire.

 

ILLUSTRES PERSONNAGES

     D’illustres personnages ont traversé l’histoire du Pays de Boussac.
     George Sand parcourait la région à cheval et emmena Chopin aux Pierres Jaumâtres où elle situe l’action de son roman champêtre « Jeanne ». Elle fit de nombreux séjours au Château, et découvrit les tapisseries de la Dame à la Licorne.
     Pierre Leroux, humaniste contribua à répandre les idées républicaines et socialistes en Creuse, et installa, à Boussac en 1845, une imprimerie en association égalitaire qui emploiera jusqu’à 80 personnes.
     En 1848, il fut élu Maire de la ville et proclama la République.
     En 1903, fut inauguré le square Pierre Leroux. Le Ministre de la Marine dévoila la statue à l’effigie du philosophe.
     Avec en vedette Jean Daillens, les 23 et 24 avril 1911, Boussac organisa les premières journées de l’aviation en Creuse.
     Un autre aviateur, Antoine de Saint Exupéry, fera une halte à l’Hôtel Aucouturier de Boussac, en 1925, sa voiture immobilisée par une double crevaison.

Patrimoine ActivitésHébergementRestaurationAgendaCoordonnéesLiens
© 2008 • Tous droits réservés • Mentions légales • Crédits